Les Petites Reines – Clémentine Beauvais

Capture d_écran 2017-07-01 à 20.16.39

Nombre de pages : 270

Edition : Sarbacane

Sortie : 1er Avril 2015

Bonsoir mes renardeaux ❤

Aujourd’hui je vous retrouve pour ma troisième lecture d’un roman de Clémentine Beauvais. Je tiens à préciser que je n’ai pas apprécié ce roman et que tout ce que je vais écrire est un point de vue personnel et non une critique envers les lecteurs qui ont pu aimer ce roman 😉 ❤

Résumé 

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée ! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens !

Globalement 

Il faut savoir que j’ai lu deux romans de Clémentine Beauvais et que ce livre était la dernière chance que je lui donnais (pour mes lectures). C’était très bien parti…jusqu’à un certain point. Je ne vais pas être cool puis ensuite super sympa x) cette chronique se dispatche pas mal !!

Un bon scénario, des personnages pour le moins très approfondis et attachants ! Ce qui est un gros plus !

Mais encore une fois, des phrases qui n’ont ni queue ni tête font surface, des critiques ou blagues sur des sujets extrêmement importants (humour noir qui essaie de passer en tant qu’humour quotidien…). Bon, moi ça ne me plaît pas car ce sont des blagues gratuites (sur des maladies par exemple) qui sortent d’un immense contexte et qui ne sont pas recherchées…si on ne connait pas bien un sujet aussi grave ou que l’on ne s’est pas renseigné…on évite les blagues ‘malaisantes’ dessus surtout si les informations sont erronées ^^’

Arrive un moment (loin dans le livre) où l’auteure nous parle directement (comme dans ‘Songe à la Douceur’) et nous tutoies, comme ça, au beau milieu de l’histoire. Ça casse tout, c’est assez insupportable. “Et toi hypocrite lecteur ? Comment voudrais-tu que cette histoire se termine ?” (pas certaine de la ponctuation, mais la première phrase c’était ça). Ma réponse à cet instant a été ‘Hypocrite lecteur non, sinon je dirais que ce roman me passionne avec de jolis sourires, et j’aimerais que tu décides de la fin, pas que tu nous poses une question à laquelle on ne peut même pas répondre puisque ce roman se terminera de toutes façons -_- décide de ta fin, ne coupe pas tes lecteurs dans leur élan s’ils commencent à apprécier 😦 et surtout, ne les insulte pas ^^’ ça va pas aider”.

Alors oui, encore une fois c’est son style, c’est sûrement du 5ème degré, mais ça ne me plaît pas. Ce style ne me fait pas rire et j’ai juste envie de savoir la suite de l’histoire, pas d’être coupée en pleine lecture avec des hypothèses diverses…

 

Ensuite, voici ce que j’ai apprécié ! (Quand même il en faut !! ) J’ai énormément apprécié le fait que l’histoire mette en scène trois filles pour qui le physique n’est apparemment pas favorable, et un handicapé revenu de la guerre. Le fait qu’ils partent sur un si gros coup de tête me dépasse pas mal, mais je passe outre vu le périple assez sympathique que nous montre l’auteure. On peut découvrir des lieux de notre propre pays au travers de ce livre. Ainsi que l’indulgence à avoir envers les autres.

Ça m’a plu. L’indulgence est un point qui a été extrêmement bien mis en avant dans ce monde de brutes. Le fait que si on se fixe un objectif, on peut y parvenir et qu’un petit rien peut tout faire 😀

J’ai beaucoup apprécié le périple des jeunes gens, le côté ‘Road-Trip’, c’est quelque chose qui me plaît énormément. La rencontre avec la vieille dame qui raconte son passé et celui de son entourage en temps de Guerre a dû être mon passage préféré je pense. Cette personne âgée est vraiment raciste, mais encore une fois, indulgente, et reconnaît les ‘bonnes personnes’, ce qui ne pose finalement pas de problème.

 

Conclusion 

J’ai apprécié beaucoup du voyage de nos protagonistes, mais j’ai encore une fois eu beaucoup de mal avec le style de l’auteure…je n’y peux rien, mais je le laisse aux fans 😉

Le grand plus de ce roman – comparé aux deux autres lus – c’est que les personnages sont réellement approfondis, et c’est assez plaisant.

Mais je n’ai pas apprécié au moins les deux tiers de ma lecture =/

Ma note : 03/10.

 

Je sais que ceux qui ont apprécié (en général) ont justement apprécié les points que je n’ai pas aimé…alors pour ceux qui ont aimé ‘Songe à la Douceur’ et ‘Comme des Images’, foncez, vous ne serez pas déçus.

Ceux qui tâtonnent…testez, on ne sait jamais.

Et ceux qui sont sur la même longueur d’onde que moi x) à vous de voir ^^’

 

Sur ce je vous souhaite une belle soirée :*

La Ptite Fée.

Advertisements

2 thoughts on “Les Petites Reines – Clémentine Beauvais

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s