Croc-Blanc – Jack London

Capture d’écran 2017-06-30 à 21.31.08.png

Nombre de pages : 222

Edition : Le Livre de Poche

Sortie : 1982 (Pour l’Edition ci-dessus)

 

Bonsoir mes renardeaux !

Ce soir nous nous retrouvons pour un grand classique. Un livre hors du temps qui reste compréhensible à toute époque (malgré le fait que les loups (loup gris, loup rouge, loup à crinière) soient beaucoup moins nombreux de nos jours qu’à la fin du XIXème siècle, et même, qu’à la fin du XXème 😥 ).

Résumé

«Tout n’est pas liberté dans le monde», et quand ce monde est le Wild, pays farouche et terre glacée, même le loup se sent prisonnier.
Jack London, dans ce décor sauvage et cette nature hostile, nous conte l’histoire d’un louveteau qui vient petit à petit à la civilisation et se fait chien.
La vie âpre des animaux sauvages et des chasseurs indiens ou blancs de l’Alaska a rarement été peinte avec autant de force et de vérité. Pour écrire ce récit, qui est devenu un classique de la littérature, Jack London s’est inspiré des souvenirs de son séjour dans le Grand Nord.

Globalement

Pour commencer, ce roman est sûrement l’un des plus beaux que j’ai pu lire depuis des années (en terme de classiques).

Il est criant de vérité. Chaque description, qu’elle concerne des objets, des lieux, des personnages, des sentiments ou des sensations, est finement écrite. Un effet de réel nous frappe en plein coeur durant cette lecture.

Nous suivons Croc-Blanc dès sa naissance. Après avoir suivi sa mère un petit temps 🙂 Vient un moment où l’homme les trouve et les prend avec lui. Mais pendant un temps, ce n’est pas l’homme blanc qui les trouve. Ce sont les Indiens !

Un mode de vie très différent de celui que Croc-Blanc découvrira auprès des hommes blancs, bien entendu.

En y songeant, je me disais que ce n’était pas plus mal de tomber d’abord sur les Indiens. Le rythme de vie et les chasses s’éloignaient moins de ce que le chien-loup connaissait dans le Wild (le monde Sauvage) que le rythme et les chasses des hommes blancs.

L’histoire se déroule sur le continent Américain. A commencer par ce que l’on appelle le Grand Nord. Croc-Blanc y naît et nous le fait découvrir dans son état le plus sauvage.

Le froid, la famine, chaque grand problème y passe. Et notre ami connaîtra tout, y compris la violence des hommes, tout comme leur bonté. Il connaîtra la loyauté. Mais aussi, quelque part, les sentiments de Haine et les sentiments d’Amour ; sans pour autant pouvoir mettre un nom dessus. C’est aussi quelque chose d’absolument bien fait ! L’auteur ne fait pas penser Croc-Blanc comme un homme (avec des noms sur les sentiments), mais bien comme un animal qui sait juste faire la part des choses pour sa survie.

Une très belle histoire, prenante, marquante et touchante. Un roman idéal qui nous reste un long moment je pense, voire à vie (mais ceci sera à confirmer dans une soixantaine d’année au moins xD ).

Conclusion

Une lecture marquante dont je me souviendrai longtemps. Une belle histoire. Parfois rude, mais prenante !

Si vous cherchez un beau classique, c’est ici ^^

Ma note : 10/10.

Bonne soirée !

La Ptite Fée ❤

Advertisements

2 thoughts on “Croc-Blanc – Jack London

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s