Le Théorème des Katherine – John Green

fullsizerender-1

Nombre de pages : 267

Edition : Nathan

Sortie 3 Mai 2012

Bonjour mes renardeaux 😉

Aujourd’hui, place à la 3ème chronique concernant un roman de John Green.

Résumé

Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais Katherine. Et dix-neuf fois, il s’est fait larguer.

Personnages

Colin : Jeune homme surdoué ; qui fait lui-même tourner sa vie autour des Katherine. C’est une obsession pour lui, à 200% (même s’il ne l’avouera jamais). Au point qu’il tente de mettre au point un réel théorème mathématique tournant autour des ‘largueurs’ et des ‘largués’, de façon à prédire une relation. Il est précisé dans le livre, par John Green lui-même, que les formules exposées sont assez…aléatoires. D’ailleurs, sans même faire le calcul, certains qui aiment (ou s’y connaissent) un minimum en maths, verront très clairement une, voire plusieurs, faute(s) dans une simple formule exposée comme exemple dans le roman…  A partir d’un moment, Colin devient assez lourd avec ça. Mais je pense que c’est complètement fait pour.

Hassan : Unique ami et meilleur ami de Colin. Il a de l’humour ; et c’est la seule personne qui arrive à remettre Colin à sa place. 

Lindsey : Fragile, mais avec du caractère. Le genre de nana qui mène la danse pour cacher son côté fragile (voire torturé en général). Je trouve ça toujours triste, voire pitoyable (surtout en cas d’égoïsme et de méchanceté). Mais moins pour elle, car son point fort, c’est la gentillesse. Elle fait preuve d’un altruisme hors du commun ! C’est un beau personnage ❤

Hollis : Une femme courageuse. Elle essaie de faire son travail comme elle peut, tout en étant là pour Lindsey. Il y a de quoi la respecter.

 

LAC (L’Autre Colin) : Le genre de personnage qu’on ne sent pas, dès son apparition. Il ne pense qu’à lui et aime se faire remarquer. On sent tout de suite qu’il a quelque chose à cacher.

Globalement

Ce livre n’est pas un coup de coeur ; mais il se lit facilement. Les personnages sont majoritairement attachants, même Colin, quand il s’y met.

Avec trois ou quatre chapitres en exception à ce qui va suivre ; j’ai plutôt aimé ; du début à la fin.

Le lieu principal où se déroule l’histoire est assez reposant, les personnages ont des caractères spécifiques et variés. En soit, c’est le quotidien de quelques jeunes en vacances, ce n’est pas vraiment nouveau, leurs échanges et leurs rapprochements sont assez prenants.

Cependant, le passé de Colin copine par copine, dans les moindres détails, prend trop de place. Le titre du livre n’est pas une blague, c’est certain !

Je ne peux, bien entendu, pas dire la fin ; mais, en revanche, je peux dire que j’ai beaucoup apprécié ce retournement de situation 😉

Conclusion

Un roman sympathique, qui se lit facilement, empli d’un humour décalé !

Cependant loin de réveiller et d’être un coup de coeur.

Ma note : 7/10.

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Bonne journée 😉

La Ptite Fée

Advertisements

3 thoughts on “Le Théorème des Katherine – John Green

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s