Forrest Gump – Robert Zemeckis

Bonjour à toutes et à tous !


Petite info de début d’article : Je l’ai rédigé le 28/05/2015 sur mon premier blog. Voilà ^^ Bonne lecture !

Forrest-Gump-forrest-gump-4173730-1014-419

Bon…je pose ma boîte de mouchoirs et on commence d’accord ? 6. 6

Tout d’abord, je tiens à dire que ce film regroupe tout ce qu’il faut pour émouvoir, rire un peu, un beau petit combo de bonnes choses lorsqu’il s’agit de cinéma.

Déjà, la plume, elle a une telle signification. Je ne la dirai pas pour ceux qui n’ont pas vu le film. Ce que je peux dire c’est qu’elle marque le début et la fin du film. Mais il faut aller chercher plus loin une fois qu’on connaît l’histoire.

Ce qu’il y a d’incroyable dans ce film c’est que, comme le personnage principal nous raconte son histoire, nous pouvons réussir à se mettre à sa place (attention, je parle ici de ressentis et de sentiments). En regardant avec son point de vue, nous nous attachons principalement aux personnages secondaires.

 

Commençons par Jenny (et oui, il le faut bien ❤ ) :

 AEB_D6CyyuqFp1ziRSvTfy853zM

Jenny, c’est elle. Sans grand spoil, c’est la meilleure amie de Forrest depuis leur plus jeune âge. Contrairement aux autres enfants, elle ne l’a pas rejeté et c’est là qu’a débutée leur amitié.

On l’aime bien, on la trouve choute, ensuite on s’inquiète, puis on l’adore.

Ensuite, nous avons Bubba :

 UFwLD742f9qUT2k3gVJgnhR4oBc

Alors, pour ceux qui ont vu le film, nous sommes d’accord, ce mec est juste génial, on l’adore !

Personnellement je m’y suis attachée vachement vite, et puis il m’a donné faim avec ses crevettes x)

Sérieusement, ce type marque l’histoire à un point phénoménal ! 

Et pour finir, le Lieutenant Dan :

 SAbWq-B4t_y7icJYgwI_YdgJEdc

Aaaah ce cher lieutenant ^^ le mec qui se prend pas la tête, qui est direct, droit, peut-être un peu macho mais qui sait…ça changera peut-être.

Bref, ce mec est cool ! Il est touchant à sa façon .

Si je ne parle pas de la mère de Forrest, c’est qu’elle a beau tenir un rôle principal dans la vie de Forrest, elle ne m’a pas plus marquée que ça, c’est dommage.

Maintenant, si vous le voulez bien, passons aux séquences marquantes du film (bon, elles sont toutes importantes, mais je vais piocher parmi mes favorites  ).

Bon, commençons par la plus connue bien entendu : “Cours Forrest, cours !”

Vous savez ce qui m’énerve vraiment…ce sont les gens qui gueulent cette réplique à tous va pour une situation qu’ils trouvent comique. Sérieusement, soit ils copient-collent la catégorie qui est la deuxième solution : soit, ils n’ont strictement rien compris à cette séquence.

Bon sang ! Elle est l’une des plus marquantes et belles séquences de l’histoire du cinéma ! Un sentiment de crainte se fait tandis qu’il grandit en espoir puis en sentiment de liberté, c’est le message qui doit être compris, et non pas “Marrez-vous bien, regardez comment il galère face aux crétins du bas côté.”. C’est une séquence touchante. Elle n’est pas comique.

 

La deuxième me venant à l’esprit est l’histoire de Jenny…sortez les mouchoirs et un milliard de bulldozers…

Enfin, le temps passé avec Bubba, c’est véritablement sympathique et calme à la fois. Enfin calme…quasiment…majoritairement.

Les liens d’amitié qui se créent entre le Lieutenant Dan et Forrest… les dernières séquences avec eux…splendides !

Les retrouvailles entre Forrest et Jenny sont extrêmement belles vers la fin du film. 

Et vous savez ce qui est magnifique ?

Forrest est loin d’être futé, il ne pourra pas comprendre grand chose en ce qui concerne toute logique, mathématique, apprentissage scolaire ou je ne sais quoi d’autre…mais il est juste assez malin pour se rendre compte qu’il ne l’est pas. Et contrairement à pas mal de monde, comme il ne cherche pas à se prendre la tête ou à faire du mal aux autres, il ressent véritablement les choses. Je m’explique : il sait ce qu’est l’amour, il reste sociable, même s’il parle beaucoup, pour quelqu’un qui ne réfléchit pas beaucoup, il parle extrêmement bien, et il sait voir la beauté, la véritable beauté des choses, prendre cette beauté et profiter de ces instants (coucher de soleil, étoiles, reflets de montagnes dans un lac…), et il sait ce qu’est une promesse.

 

Maintenant, parlons de la construction de ce film, commençons par :

  • La mise en scèneTout est incroyable…les plans choisis, même si ce film peut paraître long en le regardant…en 2h30 environ nous avons tout un tas de renseignements et une histoire extrêmement touchante. Aucune séquence peut être qualifiée “d’inutile”.
  • Le scénario : Au risque de me répéter, c’est grandiose…tout, le caractère du personnage, les brins d’humour concernant les petits clins d’œil à chaque époque (année) ^^ , toutes ces rencontres…
  • La musiqueLe compositeur est Alan Silvestri, pour vous donner une idée, il a composé pour ces films : “A la poursuite du diamant vert”, la trilogie “Retour vers le futur”, “Qui veut la peau de Roger Rabbit ?”, “Abyss”, “Bodyguard”, “La Mort vous va si bien”, “Contact”, “Stuart Little” (1&2), “Ce que veulent les femmes”, “Lilo & Stitch”, “Lara Croft : Le Berceau de la vie”, “Le Pôle Express”, “The Wild”, tous les “Nuit au Musée”, “Le Drôle de Noël de Monsieur Scrooge”, “Captain America”, “Avengers”, “Flight”, “Les Croods”, “The Walk” et bien d’autres ! Liste ici.

Cette musique bon sang… elle vous prend par le cœur… c’est vraiment superbe… Soundtrack ici. La musique fait partie de ces éléments extrêmement importants dans le monde du cinéma, il ne faut certainement pas la négliger ! Prenez les films muets…à l’époque ils ajoutaient quoi par dessus pour faire ressortir les situations belles, tristes ou drôles ? De la musique. Avec le jeu des acteurs, c’est ce qui peut vous faire ressentir quelque chose devant un film. Si la musique est belle mais que l’acteur joue mal…ça peut faire rire.

Pour vous donner une seconde idée…Alan Silvestri est à Robert Zemeckis ce que John Williams est à Steven Spielberg ou tout simplement, ce que Hans Zimmer est au cinéma 

 

Conclusion :

Ce film est un chef-d’oeuvre. Il a mérité ses 6 oscars :

Meilleur film (en 1994)

Meilleur réalisateur (Robert Zemeckis)

Meilleur scénario adapté (Eric Roth)

Meilleur acteur (Tom Hanks)

Meilleur montage (Arthur Schmidt)

Meilleurs effets visuels (Ken Ralston, George Murphy, Stephen Rosenbaum, Allen Hall (et non pas Harrenhal… *sort*) et Doug Chaing).

Magnifique, touchant, tout ce qu’on attend d’un excellent film.

Ma note : 10/10

En soi, ce film dure le temps d’un film réel, il ne dure pas trois heures. Mais il regroupe tellement de choses qu’il pourrait paraître trop long pour certaines personnes qui lui donneraient donc entre 7 et 9/10.

Et vous ? Qu’avez-vous pensé de ce film ?

Je vous souhaite une excellente journée, soirée, nuit !

La Ptite Fée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s