Love Letters to the Dead – Ava Dellaira

LoveLettersToTheDead

Nombre de pages : 420

Edition : Michel Lafon

Sortie : 15 Mai 2014

“La vie, la mort, l’amour”, tel est le titre québecois de “Love Letters To The Dead”. Les deux titres conviennent…En anglais, ça décrit la façon dont l’histoire est présentée et surtout par où ça commence. En québécois, ça montre que le livre va nous parler de ce qui nous entoure, et de ce qui intègre principalement les questions des ados à partir d’un certain âge, tout dépend des expériences de chacun, mais c’est généralement le cas entre 16 et 19 ans.

 

L’histoire :

 

Laurel, une jeune fille de quinze ans, fait son entrée au lycée après avoir perdu sa sœur. Dès la rentrée, sa professeur d’anglais demande aux élèves de rédiger une lettre à une personne n’étant plus de ce monde…

Laurel se prend au jeu et écrit à plusieurs acteurs/actrices, chanteurs/chanteuses et aventuriers au fil des pages…les pages du roman sont ces lettres. Elle ne rend pas ce devoir, mais ne lâche pas cette façon de fonctionner.

Bien entendu, elle perd toute croyance…ce qui semble normal lorsque l’on perd un être cher… (les vœux, les superstitions, etc. … ).

Le Roman :

En soit, le concept est beau, vraiment magnifique, mais extrêmement triste aussi…

Particulièrement le jeu des sœurs et la mort de May.

Durant touuuut le bouquin on nous répète qu’elle est morte. Et nous on veut juste savoir comment ! Limite la vie de Laurel passe au second plan tellement on veut savoir !

Page 35, j’ai accéléré la cadence car c’était trop répétitif…ça traînait en longueur…et croyez-moi…pour que je dise ça c’est que…bref, venant de moi c’est pas rien x) un long et lent livre style “Un Cri d’amour au centre du monde” et “La Voleuse de livres”, je les relirai avec plaisir ! C’est dire ! (Je relis rarement les livres que j’ai lu).

A partir de la page 170, ça devient vrai…et donc plus intéressant ! J’ai lu plus attentivement à partir de là.

 

Les Personnages :

 

Laurel : Influençable, elle ne sait pas dire non, elle est éblouie par la superficialité et la facilité. Lorsqu’elle rencontre quelqu’un, elle se fonde tout de suite un tas d’espoirs d’amitiés sincères et d’amours sincères également. Elle est extrêmement naïve. Elle n’a pas de caractère propre, ni de relief, elle est quasiment inintéressante.

A force de se comparer à sa sœur, elle perd tout ce qu’elle a de beau.

On s’intéresse plus aux autres personnages et à sa sœur qu’à elle…

Pour un personnage principal, ce n’est pas très attrayant. ouch

 

Hannah : La belle nana rousse qui plaît sans faire le premier pas. Elle n’est pas méchante, mais le fait qu’elle fasse ce qui lui plaît la rend à la fois égoïste et aveugle. En sortant avec plusieurs garçons juste pour “se les faire” (ce sont ses propres mots), elle ne se demande pas si ça les blesse ou si ça fait du mal à des filles qui en sont réellement amoureuses.

Elle joue sans se préoccuper des autres. Une égocentrique.

Note : Son passé n’est pas une excuse. Au contraire, elle devrait se montrer forte et bien plus compréhensive. En plus, elle a Natalie, alors qu’elle fasse pas ***** hein x) ! (Oups, je m’emporte).

 

Natalie : La seule à ne pas changer, plus précisément, à rester elle-même sans faire de chichi. Je l’aime beaucoup.

 

Kristen : Elle divague un peu mais reste sympathique. Dans les moments sérieux, elle sait avoir les pieds sur terre.

 

Tristan : …il ne me parle pas tant que ça… Dans la vie, c’est le genre de type que j’aurais tendance à éviter, ou alors à qui je ne parlerais pas, ou uniquement par politesse…

 

May (car on parle assez d’elle) : Une ado pas très sérieuse, mais qui savait rassurer sa sœur, prendre soin d’elle et la faire rêver.

Elle était assez superficielle, et sa mort est un peu trop tragique (terme qui convient vraiment bien).

 

Et je garde mon personnage préféré pour la fin :

Sky : Un garçon, quasiment jeune homme. Gentil, sincère, et bien plus mature que les autres. Enfin un qui relève le niveau ! J’aurais voulu en savoir plus sur son passé que sur celui de Laurel… ❤

 

Mes passages préférés :

Les moments avec Sky ❤ et le passé auprès de May.

J’ai aimé un chapitre en particulier. “Cher E. E. Cummings”, lorsque Laurel et Sky s’offrent leurs cadeaux de Noël et parlent…réellement, pour une fois.

Conclusion :

C’est l’histoire d’une fille qui se perd après avoir perdu sa sœur.

Ne sachant où aller à son entrée au lycée, elle suit n’importe qui et fait n’importe quoi. La connerie et la débauche deviennent son quotidien. Seule la musique reste sa plus belle drogue. Et Sky son seul salut…mais il faudrait qu’elle ouvre les yeux pour ça et qu’elle se bouge.

Ce livre est extrêmement lent et répétitif.

Ma note : 4/10.

 

Titres musicaux présents dans le livre :

 

Bonne journée/soirée/nuit à vous !

La Ptite Fée.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s